https://bodybydarwin.com
Slider Image

Cette fissure géante en Antarctique ne cesse de grandir

2021

Une fissure le long d'un glacier antarctique a grossi de 30 miles en quelques mois, laissant aux chercheurs de la NASA l’impression que l’iceberg résultant, appelé Larsen C, pourrait atteindre l’océan en à peine quelques semaines, voire plusieurs mois. Les six milles ajoutés à la fracture depuis le début du mois de janvier l’ont amenée à une longueur stupéfiante de 100 milles (à peu près).

L'iceberg de la taille du Delaware a attiré l'attention pour la première fois en décembre, car il est plus courant que les icebergs se brisent lentement le long des bords et s'effondrent en morceaux plus petits. Larsen C (à l'instar de Larsen A et B, qui l'ont précédé) s'est dissocié de façon beaucoup plus époustouflante, se séparant de lignes de fractures spectaculaires que les scientifiques associent au changement climatique.

Les glaciologues et les climatologues s'intéressent à la calotte glaciaire de l'Antarctique, car elle agit comme un indicateur du changement climatique et de l'importance que l'Antarctique joue pour l'élévation du niveau de la mer. Si la calotte glaciaire antarctique fondait complètement, elle pourrait élever le niveau de la mer dans le monde entier de 200 pieds.

Bien que peu de gens s’attendent à une fonte complète (les glaciers ont déjà résisté à la chaleur), une étude réalisée en 2016 par Nature a montré que la croissance continue des émissions de gaz à effet de serre au cours des prochaines décennies pourrait provoquer un effondrement imparable de la glace de l’Antarctique. Le résultat serait une élévation du niveau de la mer de plus de trois pieds d'ici 2100 et de 45 pieds vers 2500. Pour les plus curieux, l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (NOAA) dispose d'une carte interactive du niveau de la mer que vous pouvez utiliser pour visualiser l'impact de la mer. niveau de jusqu’à six pieds sur votre propre communauté.

L’effondrement de Larsen Cs pourrait accélérer la montée du niveau de la mer. Tant que la glace reste sur la terre ferme, le niveau de la mer reste constant, mais lorsque la glace se déplace dans l'océan, il se produit une augmentation, comme si vous mettiez des glaçons dans un verre déjà plein.

Lorsque la plate-forme de glace Larsen B s'est effondrée en 2002, la vitesse à laquelle les glaciers terrestres qui y étaient connectés s'est déplacé vers la mer a été multipliée par huit. Les glaciers reliés au Larsen C contiennent suffisamment d’eau pour élever le niveau de la mer d’environ un demi-pouce.

Le Larsen C n'est pas le seul glacier qui suscite des inquiétudes dans l'Antarctique occidental. En 2014, l'Iceberg B-31, d'environ la taille de Singapour, a vêlé dans le glacier Pine Island de l'Antarctique. Pine Island est l’un des principaux glaciers à déplacer la glace de l’intérieur de l’Antarctique occidental vers l’océan. Le 26 janvier, l’imageur terrestre opérationnel (OLI) de la NASA sur Landsat 8 a capturé un clivage long d’un kilomètre au large du glacier de Pine Island.

"Je pense que cet événement est l'équivalent du vêlage d'une réplique", suite à un événement beaucoup plus important, Ian Howat, glaciologue de la Ohio State University, a confié à la NASA. " le vêlage de 2015, qui se traduit par ces petites pauses. "

Les vêlages sont liés au fait que l’Antarctique occidental est l’une des zones de réchauffement le plus rapide de la planète, ce qui est une mauvaise nouvelle pour l’élévation du niveau de la mer, pour les animaux de la région et pour nous.

Le réchauffement climatique n'est pas «en train de se stabiliser», alors arrêtez de le dire

Le réchauffement climatique n'est pas «en train de se stabiliser», alors arrêtez de le dire

Nous gaspillons 40 pour cent de la nourriture que nous cultivons - voici où cela va

Nous gaspillons 40 pour cent de la nourriture que nous cultivons - voici où cela va

Ces bols suggèrent que les humains fumaient déjà de l'herbe vers 420 av.

Ces bols suggèrent que les humains fumaient déjà de l'herbe vers 420 av.